Pourquoi ce blog ?

Enfant, j’étais végétarienne, puis au fil des années j’ai un peu tout testé. Mais je vous avoue que le goût de la viande n’a jamais été ce que je préférais ; je l’enrobais de ketchup pour ne pas le sentir.

J’ai toujours été proche des animaux et j’étais la première à amener une fourmi dehors pour que personne ne la tue. La sensibilité des animaux est pour moi une évidence, mes parents m’ayant toujours appris à respecter toute forme de vie.

Mais malgré tout ça j’ai moi aussi fait comme tout le monde, manger de la viande, du fromage, mis des chaussure en cuir sans me préoccuper de leur origine et de la souffrance animale.

J’ai vraiment décidé de devenir végane après avoir vu des vidéos sur les conditions de vie des animaux (élevage, transport, abattage)  dans nos pays occidentaux et dans le monde entier.  Le film Earthlings ( Terriens) en particulier. Je vous parlerais de ma transition vers le véganisme dans cet article.

Dans les élevages, les animaux sont confinés dans des espaces restreints, gavés, maltraités parfois, transportés sans nourriture suffisante, ni espace nécessaire. De plus, afin qu’ils vivent dans des conditions aussi difficiles sans « se manger » ou être « agressifs » entre eux  la pratique de l’ablation de certaines parties du corps sans anesthésie (becs, oreilles, queues, parties génitales) est d’actualité… Histoire de rajouter un peu de torture.

La façon dont on les abats; sans se soucier de leurs douleurs ou du fait qu’ils soient encore conscient ou non (couteau mal aiguisé, étourdissement mal réalisé), sans parler des rituels où les animaux ne sont dans certains cas pas étourdi mais simplement attachés par la tête et « mis en rotation » pendant l’égorgement.

Ces images ont tourné en boucle dans ma tête pendant des semaines. Je ne pouvais plus toucher à la viande ou aux poissons morts qui étaient devenus le synonyme, pour moi, de souffrance et de torture.

Bref, j’ai vraiment pris conscience que dans nos sociétés on nous apprend à manger, à se laver, se maquiller et à s’habiller (entre autre) en dépits de la souffrance animale, alors qu’il est possible de faire autrement.

J’ai donc cherché sur internet des recettes pour remplacer le fromage, pour faire le tofu moi-même. J’ai cherché comment faire pour associer correctement les aliments afin de ne pas être carencée (voir ici) . Je me suis également renseignée sur les vêtements d’origine végétale, sur les marques de cosmétiques ne réalisant pas de tests sur les animaux  (prochain article).

Je me suis aperçue en devenant végane qu’il est difficile en France et notamment dans les petites villes de pouvoir manger au restaurant, dans une boulangerie ou dans un fast-food sans devoir prendre du fromage, des œufs ou du poisson.  Je me suis alors lancé dans le » fait-maison » pour ce qui concerne la nourriture (voir ici), les cosmétiques et les produits d’entretien (voir ici). Les épiceries bio et véganes, les magasins bios deviennent nos meilleurs amis !

Je me suis rendu compte que la majorité des gens pense qu’il est impossible de ne pas être carencé lorsque l’on ne mange pas d’aliment d’origine animale (végan), parce que c’est ce que l’on a voulu nous faire croire !

J’ai donc décidé de faire un blog pour partager cette nouvelle (pas si nouvelle en fait )  façon de vivre, et montrer que l’on peut faire autrement.

En tout cas bienvenue à tous, j’espère que vous trouverez ici quelques réponses et des idées. N’hésitez pas à commenter et à partager! Bonne lecture!

Publicités